Restauration du calvaire situé sur la route de St-Fraimbault

 

Vous l’avez sans doute remarquer en arrivant dans le bourg par la route de St-Fraimbault, une stèle vient d’être dégagée de dessous les broussailles qui la recouvraient depuis des décennies. Ce socle massif en pierres et briques accueillait en son temps une croix qui a disparu de notre paysage depuis les années 1940-1950.

La municipalité et l’association « les Compagnons de St-Georges » ont décidé de restaurer ce calvaire et d’y implanter une nouvelle croix.

Après bien des recherches, impossible de retrouver la croix d’origine. Heureusement, une belle croix en fonte très ouvragée a été donnée à la municipalité. Même si celle-ci n’a pas l’envergure que devait avoir celle d’origine, elle aura toute sa place sur la stèle, après avoir été sablée, traitée et peinte.

Les travaux de restauration ont donc commencé au mois de mai 2016. Malgré les averses, Martin a pu quand même œuvrer sur cette stèle : retrait de l’ancien enduit, enlèvement des briques cassées et dé-jointement des autres briques. Ensuite, il a réalisé un dégrossi à la chaux sur les faces du monument, sceller de nouvelles briques et refait tous les joints des briques, à la chaux également. Ensuite le chantier a dû s’arrêter car Martin repartait sur le chemin de St-Jacques-de-Compostelle, comme il le fait chaque année depuis 2014. Mais il est prêt maintenant à reprendre le chantier.

Juin 2016, entre deux averses et en évitant les orages, Martin réalise l’enduit de finition à la chaux et pose des brique sur le haut pour surélever la future croix.

Entre-temps, la municipalité a fait sabler et traiter la nouvelle croix en fonte. Elle passe à l’atelier peinture, et en octobre 2016, Martin Raguin aidé de Yannick Boursier, le cantonnier du village, met en place la nouvelle croix. Étayage, scellement et nettoyage du chantier. Le 5 octobre c’est la fin du chantier. Le calvaire est restauré et retrouve sa place à l’entrée du village.