La Collinière était une métairie des seigneurs de Saint-Georges.

Citée dans les aveux de Thomas de Clermont en 1581 et de Jeanne de Harlay en 1641, cette métairie figure également dans le recensement de 1772 comme possession du marquis de Courtenvaux, seigneur de St-Georges-de-la-Couée à cette époque.

En 1772, la métairie était exploitée à ferme par Jacques Gandou et contenait 27 arpents de terres labourables en 7 pièces, 12 arpents de culture de foin, 2,5 arpents de pré, 2 arpents de culture de chanvre et un jardin potager. La surface totale était de près de 50 arpents soit, sur la base de l’arpent de Lucé du XVIII ème siècle, 33 hectares environ.