En 1581 et 1641, des textes parlent de la Planche Bouchard comme faisant partie de la métairie de la Ferranderie à St-Georges-de-la-Couée.

Dans des temps très anciens, il y avait un « pont » au bas de la Planche Bouchard composé de grandes pierres plates posées sur des piliers rudimentaires. On appelait ce type de pont une « planche », d’où le nom du lieu-dit (Bouchard était peut-être un habitant des lieux ?). En passant ce pont, on quittait le fief de St-Georges et on entrait dans le fief de la Roussardière à Courdemanche.

Au XVIIIe siècle, la Planche Bouchard était un lieu d’hébergement des troupes du marquis de Courtenvaux, seigneur de St-Georges. Le marquis de Courtenvaux était le descendant de Michel le Tellier, marquis de Louvois et secrétaire d’Etat de Louis XIV, qui avait acheté en 1675 le château de la Chesnuère et tous les fiefs attachés, dont St-Georges-de-la-Couée et le fief de St-Sénard qui se situait à St-Fraimbault.