Faites un don pour la restauration de la Chapelle St-Fraimbault

L’association « les Compagnons de St-Georges » s’associe à la municipalité de St-Georges-de-la-Couée dans la réalisation des travaux de restauration de la chapelle St-Fraimbault. Elle a décidé de récolter des fonds afin que tous, habitants de St-Georges et d’ailleurs, nous puissions offrir à la commune le nouveau clocher de la chapelle qui sera recouvert de bardeaux de châtaignier.

Les dons à l’association « les Compagnons de St-Georges » ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% de leurs montants dans la limite de 20% du revenu imposable pour les particuliers.

 Vous pouvez faire votre don via Paypal (cf bouton dans le menu du site) ou en envoyant votre chèque à l’adresse de l’association en précisant bien votre nom, votre adresse et votre adresse mail. Dès réception de votre don, nous vous adresserons le reçu fiscal correspondant à la somme versée.

Nous vous tiendrons informés par mail de l’avancement du projet et vous serez conviés à assister à la cérémonie d’inauguration du nouveau clocher.

D’avance, l’association « les Compagnons de St-Georges » et tous les amoureux du patrimoine vous remercient pour votre aide et votre soutien.


Historique de la chapelle St-Fraimbault

C’est à St-Fraimbault, hameau de St-Georges-de-la-Couée, que fut édifiée une des plus anciennes église de la région du Maine. Sa construction fut décidée par Saint-Liboire, évêque du Mans au IVe siècle. Détruite à la fin du premier millénaire, les moines de St-Calais relevèrent les murs et construisirent la chapelle actuelle au début du XIe siècle.

Cet édifice tout simple avec abside en demi-cercle est réalisé en pierres non appareillées, principalement des silex et des roussards, les pierres de taille étant réservées pour les linteaux, les angles de murs et les contreforts. Seul le chœur n’a pas subi de transformations depuis le XIe siècle. La nef a été remontée à l’identique au XVIIe siècle suite à son éboulement. La charpente romane est lambrissée de chêne.

Lieu de pèlerinage pendant des siècles, le chœur de la chapelle abrite un sarcophage qui aurait accueilli le corps de St-Fraimbault selon la tradition populaire. On venait dans ce lieu de culte pour espérer guérir de toutes sortes de maladies en avalant une mixture faite d’eau et de poussière prélevée sur le sarcophage.

Témoin de plus de 1000 ans de l’histoire locale et régionale, cette chapelle s’est dégradée au cours des temps et des travaux de grande envergure vont être entrepris afin de sauver ce patrimoine inestimable. L’ensemble de la toiture et le clocher vont connaître en premier une reconstruction complète.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please complete the PlusCaptcha setup in your Wordpress configuration panel.